Il était temps. Les autorités ont enfin décidé de réagir face à la montée progressive de cette vague latitudinaire qui nous donne d’être les témoins involontaires et innocents de comportements généralement réservés à la sphère privée. Certains n’hésitent pas, en effet, à s’exhiber en rue sans aucune retenue, au vu et au suce de tous, à toute heure du jour et de la nuit.

Après une discussion houleuse en conseil communal, il a été décidé de ne plus autoriser les parties de jambes en l’air dans certains quartiers. Des panneaux ont été placés à cet effet aux endroits stratégiques (voir la photo de notre envoyé spécial).

Enfin une décision courageuse comme on aimerait en voir plus souvent !
Donc, voilà,