Aujourd’hui: le slip chauffant contraceptif pour hommes. Ce dispositif se base sur le principe scientifiquement prouvé qu’augmenter la température de 2°C des testicules stoppe la spermatogenèse.

Malheureusement, forceps de constater que toute innovation s’accompagne inévitablement de son cortège d’incidents fâcheux et de dérives lamentables et regrettables. L’objet qui nous occupe n’échappe hélas pas à la règle (NDLR: c’est le cas de l’écrire !).

Ainsi, un jeune quinquagénaire de 36 ans, particulièrement méfiant, a-t-il décidé de revêtir trois exemplaires du dit sous-vêtement, afin de s’en garantir une efficacité maximale. Cette triple couche a multiplié par autant la température escomptée, provoquant de graves brûlures à l’appareil reproducteur de l’intéressé, et l’apparition de cloches dignes du générique de « Pour qui sonne le gland ».

Au carnaval d’Alost, un jeune écervelé a cru intelligent de se coiffer d’un slip contraceptif souhaitant se déguiser en tête de bite. L’effet fut immédiat: son QI a chuté instantanément de 102 à 36, déclenchant de sa part une salve de slogans nazis tels que « Vivent les boulets de chez Lequet » !

Et enfin, dans le petit village de M., une brave ménagère désœuvrée tenta de combler sa solitude en revêtant devant son miroir la nouvelle acquisition de son mari. Celui-ci, de retour des champs, eut à subir des assauts particulièrement effrénés et totalement inhabituels de sa mèmère, victime d’une torride crise de nymphomanie aiguë, le slip en question lui ayant sensiblement mis le feu au c….

Nous ne le répéterons jamais assez: toujours lire le mode d’emploi AVANT usage !!!

Donc, voilà,

NB. Nos prochains tests porteront sur les godemichés à l’énergie éolienne.